EURL, le mode d'emploi pour vous faciliter la vie.

Définir le statut de sa société est sans nul doute une décision lourde de conséquences. Il en va de la vie de votre entreprise et de son évolution.

D’autant que certain statut semble assez proche et peuvent sembler similaire, mais pas du tout.

Prenons le cas de l’eurl, contrairement aux idées reçues, ce statut est loin de l’ei.

Eurl définition :

Creer eurlL’eurl est une entreprise unipersonnelle à responsabilité personnelle.

Ce qui signifie que l’entrepreneur crée une entité différente de lui pour exercer son activité.

En clair les statuts eurl sont totalement différent de l’ei. L’ei est une entreprise individuelle. L’entrepreneur choisit de ne pas différencier son activité de son patrimoine personnel.

Ce choix peut s’avérer lourd de conséquences en cas de souci. Dans les deux cas, l’entrepreneur est seul. Il n’y a pas possibilités d’avoir un associé ou de faire entrer quelqu’un au capital.

Mais, en eurl, l’entrepreneur voit sa responsabilité limitée. Si par malheur il doit déposer la clé sous le paillasson, ses créanciers ne peuvent réclamer une part de son patrimoine personnel. J’entends par patrimoine personnel maison ou bien encore biens de son épouse.

Le patrimoine du couple sera donc intact. En ei, l’entrepreneur voit ses biens forts exposés.

Il existe encore quelques astuces pour limiter l’accès aux biens par les créanciers, mais tout ceci est à voir lors de la création de vos statuts. Statuts qui sont la base de votre entreprise et qui jamais ne doivent être négligés pour une histoire d’économie.

Des statuts mal rédigés, mal pensés et c’est votre vie que vous pouvez voir s’écrouler pas seulement votre entreprise. L’eurl semble donc être un choix de bon sens. Ce n’est pas si évident que cela.

Le statut eurl

Eurl

L’eurl a un régime fiscal qui peut en avantager certains.

En effet vous pouvez choisir d’opter pour l’impôt sur les sociétés à la différence de l’ei. Cela peut, si vous faites partie de la tranche haute de l’imposition, avoir un réel impact sur vos finances.

Vous êtes reconnu de vos dettes à hauteur des sommes engagées à sa création (d’où le nom responsabilité limitée… !). La gestion de votre société est elle aussi plus souple qu’avec une SARL par exemple. Mais tout n’est pas rose au royaume de l’eurl.

Tant s’en faut. La responsabilité limitée est un peu illusoire. On ne touche pas à votre patrimoine certes, mais si vous avez des dettes, il vous faudra quand même les honorer. Mais surtout si vous avez besoin de financements, qu’allez-vous gager pour obtenir les fonds dont vous avez besoin ? Vos biens personnels, quoi d’autre ?

Donc l’eurl si vous n’avez pas de financement ce n’est déjà pas l’idéal. Après, le coût de gestion d’une eurl est plus lourd que celui d’une EI bien qu’un allègement soit prévu dans les années à venir. Mais surtout et c’est la son plus gros défaut : vous ne pourrez vous placer sous le régime salarié. Vous devez vraiment faire très attention à votre choix pour que votre aventure ne tourne pas au cauchemar !